Et voilà... Autre-Monde est désormais terminé pour moi... La sensation de finir une saga est assez étrange. Pour ceux qui ne lisent pas, vous pouvez associer ça au fait de terminer une série télévisée par exemple ! Il y a comme un vide qui se créé d'un coup juste parce qu'on sait que c'est la fin. On aimerait savoir qu'il y a une suite mais non.

Autre-Monde au départ, on pourrait penser que ce sont des livres pour enfant. On pourrait même s'attendre à une sorte d'Harry Potter version science-fiction car c'est une histoire avec pour protagonistes 3 enfants : deux garçons et une fille. Sauf qu'outre ce paramètre... Il n'y a pas réellement de comparaison à faire ! Donc Autre-Monde, c'est une saga de 7 livres, sortis de 2008 à 2016. Après une nuit de Grande Tempête (c'est le nom qui lui est donnée), des éclairs très étranges détruisent un peu tout sur leur passage. Les enfants se réveillent alors seuls au monde ; les adultes restants étant devenus de véritables monstres n'ayant pour seul but que de tuer leur descendance. Les enfants (qui seront surnommés "Les Pans" rapidement) décident alors de s'organiser et de partir à l'aventure afin de se rallier et de comprendre ce qu'il se passe. La nature a depuis repris ses droits, la végétation poussant à grande vitesse pour recouvrir les villes, les animaux prenant des allures plutôt monstrueuses... Le danger est alors partout. Dans ce dernier tome qui marque la fin d'une aventure extraordinaire pour tous ces Pans -et pour tous les lecteurs du coup- on comprend "enfin" (même si on pouvait commencer à le deviner lors des précédents livres) pourquoi cette tempête a eu lieu. Nous assistons alors à la bataille finale entre les enfants, les adultes et toutes les nouvelle créatures de la terre [Il y a pour moi comme un goût de Black Mirror pour ceux qui connaissent 🙂 ].

Il est compliqué de jauger ce qu'il faut dire et ne pas dire sur cette saga, de peur de ne pas en dire assez pour donner envie ou de peur de spoiler. J'avoue avoir failli m'arrêter après le premier bouquin car je trouvais ça très enfantin mais c'est au fur et à mesure que l'histoire prend de l'ampleur et devient de plus en plus intéressante, de plus en plus glauque, de plus en plus morbide et je trouve réellement audacieux d'associer cet univers à des enfants/ados. Maxime Chattam l'a alors fait en beauté et nous laisse en plus nous questionner jusqu'à la dernière phrase ! Vraiment bien joué pour cette jolie fin qui nous laisse sur notre faim 😉